30/10/2007

ceinture

Nieznalsviens, dépose la sentence semence autour du cul de mon utérus, dispose des viscères comme d'un magma de viandes, prédisposées, indisposées, viole le trouble de ta branche épineuse vénimeuse, vole les droits de propriété, chasse gardée, tire PULL tire étire étends épands et PAN! chasseur de poils, grille moi sur le barbeque géant, je suis moins que Diane, plus qu'Hécate, toujours décâtie sur le sol, je suis à la croix de tes chemins, liens verts et lianes noires, je jouis comme une poire trop mûre, écrasée contre ta lame resplendissante, viens, impose ton échaffaud, tes membres durs comme le métal hurlant, grésillant, ils plongent dans mon corps plasticine, je suis violette impérieuse, pleureuse pleurotte aux petites menottes d'amour, attache moi au rang des glandes salivaires, je suis si heureuse quand tu m'arraches de moi, ah oui, bien sûr, ton trident valeureux transperce mais il m'aime, tu le dis, je te crois, je suis vulve à tes pieds, vagin devant tes dents, mors équin, reviens, sans toi, je ne suis rien (entendu dans un film français de bas étages), oui, baise-moi (autre film français), oui, viens combler mon grenier cérébral, vider tes bourses dans mon sac à joker, libère ta liqueur dans l'alambic vitreux, vitrail sacerdoce d'une église sans foi, je suis ton prie-dieu, agenouille moi dans tes bras, et mange mon corps, celui-ci est là, divinement soumis à la tentation du priest, accroupis moi entre tes bras et frappe jusqu'à plus soif, la faim de l'essaim, guêpe mâle, tu dardes, plantes et l'écueil reste ma loi, je suis la baleine échouée sur ta banquise radicale, blanche comme un drap vierge, avant le sang, avant le sang, que tu lécheras comme ta première gelée de framboises...

10:03 Écrit par Une B.I.T.C.H peut en cacher une autre dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

,,, done

Écrit par : Solarass | 31/10/2007

Les commentaires sont fermés.