11/01/2008

para(n)nales (j'y suis SophiaNyx)

 Photo de 94688  Pas mieux
Proposé par Mrf-94688 le 03/11/2007 ,Validé par 57593

Une envie d'abricots allait m'éclore. "Allez, viens, viens donc m'éclore", je lui dis, comme ça. Ni une, ni deux,

 


[5 commentaires]  //   [Répliquer]

10539  Posté par archimago-O-UBU-10539 le 11/01/2008 01:10 GMT [Lien]

Fatigué ma poule ?

94688  Posté par Mrf-J-UBU-94688 le 11/01/2008 04:42 GMT [Lien]

(mrf, tu sais que c'est le genre de répliques auquel il ne faut pas répondre, et quoi qu'il arrive tu sais également que tu n'as pas besoin de faire part à la cantonnade qu'il est plutôt délétère de se connecter totalement ivre à 5 h 43 du matin)
ah ah, bien vu ! et toi, comment vas-tu ?

8956  Posté par psychose-B-UBU-8956 le 11/01/2008 07:28 GMT [Lien]


tiens voilà archi qui s'réveille.

92439  Posté par SophiaNyX-O-UBU-92439 le 11/01/2008 08:06 GMT [Lien]

l'Abricot rappelle une jolie vanne salace sur une Lolita en fleur (en bouton?), et tous ces hommes (ici présents, mais de quelle présence?) qui courent (deux ou trois jambes à COURIR?), au risque d'efFLEUrer (ne pas entendre déflorer) la petite nymphe façon Bilitis (Pierre Bachelet est mort, Akinisi, le savais tu?) dans un pré vert à la pelouse bien humide...
voyez, oyez, jeunes galants, badauds d'infortune prépubère, apercevez l'abricot qui éclot à l'orée de votre chant de vision.
Petits voyeurs attendris, vous nous manquiez, à nous, les gorgones avides de crachin, vous nous amusez, nous, les Moires à poussières...
Hommes d'inconstance à la banale érection matinale, je vous aime en ce matin d'ondinisme céleste.
Chers canus lupus des tréfonds de l'âme, approchez, rapprochez, l'abricot va exploser, couvrant alors vos cor(p)s caverneux mais expansifs d'une douche romaine, alliant fruits, légumes et chair fraîche...
approchez, rapprochez, votre nez sardonique contre le tétin à peine dardé, approchez, rapprochez, votre jouissance n'en sera que plus vaine, mais nous, les industrielles sans romance, les tisseuses de venin, nous récolterons vos semences blanches et iodées, nous planterons les graines (pas de noyau dur ici, nous le savons bien) et moissonerons à tout vent, chantant les oraisons funèbres, à la saison des coquelicots (vous savez, ces fleurs qui puent quand on les cueille!).

déclaration d'anamour à tendance B.I.T.C.H.ienne d'une simple Lacanienne de comptoir.

13:07 Écrit par Une B.I.T.C.H peut en cacher une autre dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

oh oui encore, charge et décharge la moindre ligne de moi de plus de sens qu'elle n'a.

Écrit par : mrf | 12/01/2008

c'est assez beau
mais
les numéros dans la marge
sont tellement bien rangés

Écrit par : n | 14/01/2008

Les commentaires sont fermés.